(su)père


Pour Claire et Lucille

Conquis par ton premier sourire
Bercé par tes fous rires
Que j’aurai sûrement provoqués
De tous les papas de la Terre
Je serai le plus fier

Dans les histoires, les contes de fées
Que je te raconterai
Pour que tu t’endormes le soir
Je te protégerai des sorcières
Du diable et des enfers

Je serai ton repère
Phare au milieu des mers
Une douce lumière
Je serai j’espère
Je serai ce père
Super

Passeront les jours, les années
Et tu auras changé
Sans que j’ai pu le remarquer
Comme tous les papas de la Terre
Je serai tête en l’air

Tu me cacheras tes doutes, tes peurs
Tu commettras des erreurs
Et je ne pourrai rien y faire
Tu balayeras mes conseils d’un revers
Tu feras tout le contraire

Sans excès sans colère
Ni ami ni amer
Parfois un peu sévère
Je serai j’espère
Je serai ce père
Super

Quand tu ne seras plus célibataire
Que tu auras rencontré
Mon plus parfait opposé
Avec tous les papas de la Terre
Je resterai en arrière

Tu réussiras ta carrière
Tu auras fort à faire
Et seras bien trop occupée
Pour rendre visite à ton vieux père
Dans son lointain désert

Solide et solitaire
Un peu moins fort qu’hier
Mais toujours prêt à te plaire
Je serai j’espère
Je serai ce père
Super

Quand s’achèvera mon hiver
Que je ne verrai plus clair
Je rendrai mon dernier souffle d’air
Comme tous les papas, sous la terre
Je retournerai poussière

Dans mon voyage imaginaire
Entouré de chimères
Tu seras là dans mes pensées
Je ne ferai plus l’erreur de me taire
Enfin je te le dirai

Que l’amour est un mystère
Que la vie est éphémère
Que j’ai toujours été sincère
Que j’ai été j’espère
Que j’ai été ce père
Super

Clément OUDOT / Licence CC-BY-SA