À qui veut l'entendre


Bercés par des sonnets dès que l'on naît
Nous apprenant ce que l'on est
Messes basses et petits secrets
Rien ne se perd rien ne se crée

Mais que la vie est fade
Quand ton avis n'est qu'une façade
Un mur d'illusions
Il n'y a pas de plus mauvais choix
Que celui que l'on fait pour toi
Moi je donne raison
À qui veut l'entendre

Saoulé par la publicité
Dont on a nulle nécessité
Douces vertus, miroirs dorés
On s’évertue à s’adorer

Mais que la vie est triste
Quand on ne croit que l’on existe
Que pour se ressembler
Il n'y a pas de plus mauvais choix
Que celui que l'on fait pour toi
Moi je donne raison
À qui veut l'entendre

Courbé sous le poids des traditions
Et des patries, et des nations
Fiers héritiers de la révolution
Effrayés par la contestation

Mais que la vie est terne
Quand plus rien ne nous consterne
Ne nous pose question
Il n'y a pas de plus mauvais choix
Que celui que l'on fait pour toi
Moi je donne raison
À qui veut l'entendre

Clément OUDOT / Licence CC-BY-SA